Categories
Interviews

La casse du siècle : Itziar Ituno

Vous avez toujours votre ticket VIP n’est-ce pas ? Vous ne vous souvenez probablement plus de quoi je parle.

Voici un rappel : Il y a quelques semaines, vous avez tous remporté un ticket VIP qui vous a transporté d’un spectacle de monstres au Black Pearl, en passant par Storybrooke. Lors de chaque étape, petits privilégiés, vous avez pu rencontrer quelques acteurs/actrices : Rose McGowan, Emilie De Ravin, Lee Arenberg,…

Aujourd’hui, votre ticket vous donne l’opportunité de rentrer dans la banque d’Espagne où vous allez être sous le commandement d’Itziar Ituno, mondialement connue pour son rôle de Raquel Murrillo/Lisbonne dans le phénomène espagnol “La Casa de Papel”!

 

Conseil avant de rentrer : Ne dévoilez pas votre identité.

Ciao, Bella.

Jean : Comment ça va ? Comment tu vis cette situation de confinement et comment tu as vécu le virus ?

Itziar Ituno : Très bien, je te remercie. C’est une situation vraiment bizarre et inattendue. Le virus a tout chamboulé et j’ai dû le vivre de première main. Ce fût une expérience difficile et j’ai eu du mal à m’en remettre. C’est un virus dangereux et il faut être prudent et maintenir les mesures.

 

La saison 4 de la Casa de Papel est sortie il y a quelques semaines. Dans cette saison, Raquel est arrêtée par la police et passe un interrogatoire. Une fois de plus, elle prend des risques pour le professeur. Est-ce que tu comprends pourquoi Raquel prend autant de risque pour son histoire damour ? 

Je pense que Raquel est une battante, elle l’a toujours été, mais cette fois, elle a été impliquée dans un carrefour difficile. Pour elle, le choix est plus complexe que la relation amoureuse elle-même. Elle est confrontée à beaucoup plus de dilemmes que sa relation personnelle avec le professeur.

 

À la fin de la partie 4, Raquel rentre dans la banque dEspagne suscitant lincompréhension des fans. Sais-tu pourquoi elle nest pas retournée auprès du professeur ?

Cela fait partie du scénario écrit pour elle. On ne peut jamais sous-estimer personne et on ne sait jamais à quoi sont dus les rebondissements de chaque personnage. C’est une question sans réponse.

 

Que penses-tu de la mort de Nairobi et le fait que personne ne semble intouchable ? Personnellement, jadore même si cela ma rendu triste. (Jespère que Raquel restera intouchable par contre !)

Dans cette saison, l’événement de la mort de Nairobi c’est un peu démarqué. Elle semblait être une pièce irremplaçable et soudain, on découvre qu’elle n’est plus là. Personne n’est intouchable et tous les personnages sont exposés à la douleur et à la souffrance comme dans la vie réelle, la série est très réaliste.

 

Netflix a sorti un documentaire sur le succès de la série, le succès sest fait tout seul, sans promo. Quas-tu ressenti quand sans prévenir, tu as vu la série prendre une ampleur à l’échelle mondiale ?

C’était, et c’est toujours, fou. Qu’une série, qui a priori n’était pas destinée à aller aussi loin, brise toutes les frontières géographiques comme le fait “La Casa de Papel” est inattendu et une agréable surprise pour tous. Nous ne nous attendions pas à ce que cela aille aussi loin, vraiment.

 

Dailleurs, malgré le succès de LCDP, tu sembles vouloir rester une actrice territoriale (cest-à-dire continuer des productions espagnoles). Aimerais-tu te tourner vers des films internationaux ?

Je ne suis jamais fermé à rien. J’aimerais faire des films au niveau international, bien sûr, mais cela se fera tout seul si cela doit se faire. Je n’y pense généralement pas beaucoup, ce qui doit arriver arrivera.

 

Jai appris que comme beaucoup dacteurs, tu as beaucoup galéré pour en arriver là. Quest-ce qui ta aidé à poursuivre ton rêve ?

En réalité, j’ai toujours été heureuse de mon parcours professionnel. Peut-être que parfois vous n’avez pas besoin d’autant d’attention des médias dans les emplois que vous faites, vous vous contentez de vivre en faisant ce que vous aimez, et dans ce sens, je pense que je suis privilégiée de pouvoir le faire, et je l’ai toujours été. Même si c’est vrai, que jusqu’à présent je n’étais pas connue à une si haute échelle et cela ouvre la porte à différentes propositions, ce qui est positif.

 

Comment est géré le tournage de LCDP depuis la saison 3 ? Parce que selon le documentaire Netflix, vous recevez les scripts parfois en dernière minute ce qui doit être un défi pour un acteur.

Je pense qu’il faut savoir s’adapter à cette façon de travailler. Le fait que la consommation de télévision instaure des nouvelles plateformes rend tout plus rapide et  fait que tout se passe plus rapidement et en réponse nous devons apprendre à réagir face à cette hâte. Nous devons apprendre à gérer cette ruée pour réagir. C’est une façon d’apprendre à être polyvalent.

 

Nas-tu pas peur que la série devienne trop redondante ? 

Tout a ses cycles et ses moments. Je pense que les circonstances entourant les événements font que ces changements se produisent, mais selon mon opinion la série est toujours bien vivante.

 

Tu es également connue pour ton rôle de Lourdes dans le film nominé aux Oscars
«
LOREAK »

Oui, et c’est une vraie fierté qu’une production comme Loreak, en basque, faite avec tout le reflet du monde réel et qui raconte une histoire comme celle qu’elle raconte, ait pu aller aussi loin.

 

Tu as déclaré dans une interview que tu ne veux pas te diriger vers des blockbusters mais plutôt des films puissants, quentends-tu par « films puissants » ?

Je veux dire que je suis intéressé par les films qui racontent des histoires qui apportent des biens faits aux gens. Des films qui servent à sensibiliser les gens à des situations ou à leur faire voir des réalités qui parfois ne sont pas vues.

 

À côté de ta carrière dactrice, tu es chanteuse dans 3 groupes : Dangiliste, EZ3 et Ingot. Pourtant, tu ne veux pas en faire une carrière. Est-ce par crainte que la passion que tu as pour la musique devienne corvée ?

En ce moment, nous nous amusons beaucoup avec la musique. Nous apprécions chaque concert, chaque répétition et chaque moment que la musique nous donne, donc je ne pense pas beaucoup plus loin.

 

À travers la chanson mais également les rôles que tu as interprétés, tu défends de nombreuses causes comme la violence faite aux femmes, la communauté LGBTQ, … Est-ce que représenter une cause est important pour toi et taides à diriger tes choix ?

Oui, c’est le cas. Je ne pense pas que nous puissions rester à l’écart des causes comme celles-ci. Si nous pouvons parfois rendre le monde un peu meilleur grâce à la visibilité que nous donne notre profession, nous le faisons.

 

Tu es venue à Bruxelles en Octobre dernier, est-ce que ça tintéresserait dy revenir et de voyager dans dautres pays dEurope pour rencontrer les fans lors de conventions ?

Je suis toujours heureuse de découvrir de nouveaux endroits et les gens qui y vivent. Il est donc possible que, oui, je revienne visiter d’autres endroits grâce à des occasions comme celle de l’année dernière.

 

Jean Grenson  Bruxelles.

By jeangrenson

IG : @jeangrensoncca
YTB : JeanCCA

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s